L’Ouest de Majorque

Côtes très découpées, une nature tourmentée, de saisissants paysages rocheux, le parfum de la lavande et du thym: notre top 10 de la pittoresque côte Ouest de Majorque.

1) Cheminez un monde de rêves
La route de „Sa Colobra“plonge jusqu’à la baie de Sa Calobra qui se trouve 800 mètres en dessous (elle bifurque de la route C-710 qui relie Andratx et Pollenca). Cette austère région déserte avec ses formes sèches et marquées est idéale pour laisser libre cours à son imagination. Partez de préférence tôt le matin pour éviter la vague de touristes. Une fois descendu sur la baie, l’eau vive traversant une gorge faite de roches calcaires vous émerveillera.

2) Errez dans de vastes étendues
La côte Ouest contient de nombreuses tours de guet, les dites „talaies“. C’est au 16ème siècle que les habitants ont mis en place sur l’ensemble de l’île un système d’alerte, composé de fumée et feu, pour se prémunir des pirates. Aujourd’hui ce sont les touristes qui peuplent les monuments soit pour apprécier un panorama unique soit pour profiter de la végétation et des montagnes de Tramuntana. Au 19ème siècle, l’archiduc aurichien Ludwig Salvador a fait restaurer les tours de son domaine de Tramuntana (notamment le très bien conservé „Miradoe de Ses Animes“). Depuis cet endroit vous bénéficiez d’une vue cinq étoiles du coucher de soleil au-dessus des jardins suspendus de Banyalbufar! On peut également contempler le paysage depuis la villa de l’archiduc „Son Marroig“ entre Deià et Valldemossa. Conseil: ayez toujours votre appareil photo sous la main, que de belles photos ne peuvent être prises!

3) Entreprendre une exprédition dans le monde des senteurs

L’Ouest est un paradis absolu pour le nez. Dans cet oasis de plantes endémiques et d’épices aromatisées, les expériences olfactives sont nombreuses. Des pins d’Alep aux lavandes en passant par les thyms: laissez vous enivrer par les senteurs méditerranéennes! Dans tous les coins se trouvent de nouvelles odeurs à humer.

4) Se ressourcer dans une oasis
Qui n’aime pas la fabuleuse histoire romantique des 1001 nuits? Dans les „Jardins d’Alfabia“ prend la légende maure vie. Sésame ouvre toi! En vous engageant dans le monde fabuleux de l’Orient, vous laissez le stress du quotidien à ses portes. Aménagés en terrasse, les jardins arabes abritent des plantes tout à fait extraordinaires et sont une source de rafraîchissement (surtout en été). Entre les fontaines d’eau fraîche et un havre de verdure, c’est l’endroit idéal pour se revitaliser. Pour ceux qui désirent visiter d’autres sites d’horticulture maure, ils peuvent directement se rendre aux „Jardins de Raixa“.

5) Voyagez dans le temps
Vous avez envie d’un voyage dans le 17ème? Vous pouvez alors visiter le domaine de „La Granja“ à Esporles. Loin du bouillonnement de la vie urbaine, se cache ici un bout de Majorque qui renvoie à une époque lointaine. A l’extérieur jardins et agriculture, à l’intérieur pièces d’habitation seigneuriales et de nombreux ateliers historiques (de la cordonnerie à la poterie en passant par la distillerie de schnaps). Les mercredis et les vendredis après-midis vous pouvez même voir des Majorquines en habits traditionnels filer la laine, faire de la dentelle ou encore broder. Ces jours de la semaine vous pouvez également assister à des représentations de danses folklores. Planifiez suffisamment de temps pour pouvoir profiter d’une paisible promenade dans les jardins! D’ouvragés jeux d’eau, de vieux arbres noueux, des statues classiques, une verdure foisonnante: la nature autour de „La Granja“ vaut certainement le détour! Conseil: Avant que vous ne reveniez le coeur lourd au présent, sustentez vous de spécialités majorquines: à la sortie vous trouverez des „Bunyols“, confitures, fromages faits maison ou encore du vin! (la dégustation est comprise dans le prix d’entée).

6) Randonnez dans la Vallée des oranges
Inauguré en 1912, le train de Sóller relie la petite ville de Sóller à Palma. Il met une heure pour parcourir ces 27 kilomètres de chemin fer à voie étroite. Dernier train de ce genre à encore rouler, il ne transporte plus de marchandises mais uniquement des touristes. Roulant très lentement, vous pouvez profiter pleinement de ce magnifique paysage mais également de l’intérieur du train. Des parois lambrissées en bois d’acajou, des sièges rembourrés et en cuir, d’élégants filets à bagages, constituent la première classe de ce train. En service depuis 1913, le tramway „Oranges express“ (il circule près d’orangers et de citronniers) dessert sans cesse entre la gare Sóller et le port. En cas de beau temps, des wagons à toit ouvert sont accrochés à la locomotive.

7) Partez en pélérinage au monastère Lluc Marathon

Ce sont environ 48 kilomètres qui séparent Palma au monastère Santa Maria de Lluc (ouvert de 10h à 18h). Les 2 et 3 août ce sont 18.000 pèlerins qui parcourent cette distance dans le cadre de „Marxa des Güell a Lluc a peu“, une randonnée nocturne. Le départ est depuis toujours la C./Aragon 74, l’ancienne adresse du Bar Güell. C’est en guise de remerciement, pour l’issue heureuse de l’accident de sa fille que l’aubergiste Tolo Güell s’est lancé dans ce pélérinage. L’année suivante il recommence avec 30 de ses amis. Tous les ans le nombre de participants augmente: entre-temps la marche est presque devenu un mouvement populaire! La destination finale se trouve sur une immense vallée et le chemin qui y mène offre une splendide vue sur le paysage des montagnes de Tramuntanas. Tout le monde peut participer à cet évènement (ravitaillement et des bus d’accompagnement sont mis à disposition). Le monastère Lluc est le plus important lieu de pélérinage de l’île. La légende veut que le monastère ait été construit à cet endroit précis car on y aurait découvert une statue de la Vierge noire. Une visite d’une monastère vaut bien évidemment toute l’année le coup (on y accède en voiture). Tous les matins à 11h15 chante le coeur de garcons „Blavets“. Dans le musée du monastère peuvent être admirés des ustensiles du monastère, quelques découvertes d’extraction et des céramiques. Vous pouvez de plus bien et pour peu cher dormir dans les anciennes cellules du monastère.

8) Suivez les traces de Sand et de Chopin
L’écrivaine francaise George Sand a séjourné durant l’hiver 38/39 à Valldemossa pour sa lune de miel avec le célèbre compositeur polonais Frédéric Chopin. Cette belle histoire d’amour fascine encore aujourd’hui des touristes du monde entier. Dans les anciennes cellules des chartreuses que le jeune couple a occupé, vous pouvez désormais trouver une collection de leurs lettres, dessins et même bouquets de fleurs. Dans le „Palacio del Rei Sancho“ avoisinant, sont donnés quotidiennement des concerts de piano de Chopin. Conseil: tous les ans à Valldemossa se tient un festival entièrement consacré aux oeuvres de Chopin. Après les récitals, vous êtes invités à prendre part à une balade à travers les étroites ruelles et les maisonnettes de la ville.

9) Deià, berceau de créativité

Deià est le repère favori des beaux esprits. De nombreux artistes se sont laissés inspirés par ce pittoresque petit village (notamment le célèbre écrivain Robert Ranke Graves). Cet idyllique patelin se situe au sommet d’une colline, au-dessus de la côte rocheuse et est bordé de noueux cyprès, oliviers, cactus et arbres d’agrumes. Des maisons faites de pierre, des ruelles fleuries: voilà qui rappelle invariablement la Toscane. Si vous n’êtes pas vous même un génie créatif, vous pouvez admirer les oeuvres des artistes domiciliés sur l’île soit dans la salle des expositions de l’hôtel „La Residencia“ soit dans les galeries de la ville.

10) Festoyer dans le plus beau village de l’île
De nombreux guides touristiques élisent le village niché dans les montagnes, Fornalutx, pour le plus bel endroit de l’île. La restauration des maisons a représenté un travail considérable et celles-ci ont été par la suite été décorées avec tact: ce sont des facades plus belles les unes que les autres qui se succèdent! Un décor féerique pour un original délice majorquin! Conseil: Réservez une table en terrasse du restaurant „Ca’n Antuna“. Maria Bisbal y fait revenir, d’après des recettes de famille, des mets typiques de l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *