Mallorca: Information touristique | Mallorca.fr

Palma de Mallorca

Cathedral de Palma de Majorque

© petra b. – Fotolia.com

La ville de Palma est la capitale de l’île de Majorque, ou Mallorca, l’une des îles Baléares situées dans la mer Méditerranée, proches de la côte de Valence. Ces îles sont une communauté autonome, et Palma est la capitale de Majorque. La ville constitue l’une des régions de l’île à elle-seule, appelées « comarques ». La ville est donc très grande et regroupe plus de 410 000 habitants au sud-ouest de Majorque, au bord de la mer et s’étendant dans les terres. La ville est très active : sports, plages, restaurants (la ville en propose plus de 1000, spécialisés dans toutes les gastronomies possibles), discothèques, activités culturelles, etc.

Le climat est évidemment méditerranéen, et propose donc des températures estivales toutes l’année, d’autant que Palma se situe dans la partie sud de l’île, moins propice à la pluviosité que la partie nord. Ainsi la température moyenne est de 17.9°C. Les records sont de 38.8°C en plein été, où les températures chaudes sont tout de même atténuées par les vents de la mer, et de -2.7°C pour l’hiver, température exceptionnelle !
La gastronomie de la ville reflète la cuisine méditerranéenne, espagnole et des influences par exemple arabes dans les desserts, avec la présence d’amandes et de miel, comme l’ensaimada. C’est l’avantage d’une histoire très riche. Profitez bien sûr des vins de la ville, des produits de la mer, souvent accompagnés de riz, le tumbet, ragoûts de légumes frit, ou encore le paamboli, tranche de pain avec de l’huile et des tomates. Et pour arroser tout cela, les liqueurs locales sont de très bonnes qualités et ont un goût exceptionnel, comme le palo.

La ville de Palma, après son pillage par les vikings en 858, prospère et rayonne, surtout pendant les 13ème et 14ème siècles, en tant que partie de la couronne d’Aragon, et capitale d’été du Royaume, après avoir été convoitée par les Romains, les Arabes et les pirates barbaresques. La fin de la domination musulmane a été marquée par le règne de Jacques 1er puis de Jacques II, à qui l’on doit la plupart des plus beaux monuments de la ville. L’architecture gothique de la Catedral de Santa Maria de Palma de Malorca date de cette période. Joyaux de la ville, elle est construite sur les murailles de la vieille ville de Majorque, est un monument exceptionnel, construit par Jacques 1er sur les ruines de l’ancienne mosquée de la Medina Mayurqa. Sa rosace distingue le bâtiment dès le premier coup d’œil, et son baldaquin en fer forgé est une œuvre d’Antonio Gaudi. Mais d’autres styles ont été conservés, notamment maures et catalans, et l’on peut retrouver une partie de cette histoire dans le Palacio de la Almudaina. L’ancien palais arabe fut une résidence pour les monarques majorquins, et est aujourd’hui un musée avec un aspect de forteresse arabe combiné avec une richesse gothique au niveau de l’ornement. Ainsi, surtout connue pour ses kilomètres de plages de sable fin et son soleil, la ville regorge de culture et d’histoire, à découvrir en flânant le long des ruelles et en profitant de l’accueil chaleureux et de la nourriture espagnole. Vous pourrez découvrir cette dernière en profitant de la vue sur la mer et les plaines regorgeant de pins et de palmiers, au bord des nombreuses barques de pêcheurs qui vous ramèneront des produits frais et délicieux. En effet, derrière les remparts du 18ème siècle, protégeant la ville des pirates et des corsaires, on peut découvrir la vieille ville, avec ses palais, demeures et patios sublimes (il y en a plus de 40 dans le centre de la capitale).

Ainsi un petit état des lieux des visites à effectuer à Palma s’impose, en plus de la cathédrale et du palais déjà cités. Les musées sont bien sûr très importants, pour retracer une histoire aussi riche depuis la création de la ville.
Le Palacio March est un musée à la croisée entre l’ancien, regorgeant de livres et d’archives, et de moderne, avec des sculptures contemporaines. L’artiste a également permis la création d’un autre musée, celui de l’art espagnol contemporain. D’autres artistes ont développé leurs créations sur l’île, comme Joan Miro, amenant de nouveaux musées contemporains et une riche communauté artistique à Palma. Toujours dans l’art moderne et contemporain, le musée Es Baluard est plus tourné vers l’international. Le musée de Majorque nous plonge dans son histoire, au sein du palais construit au 16ème siècle, connu sous le nom de la Maison de la Grande Chrétienne.

Les musées ne sont pas les seuls monuments à visiter, et la ville regorge encore plus de monuments historiques que de musées justement. Le palais royal, qui fut le centre du royaume indépendant de Majorque pendant le règne de plusieurs rois, nous plonge dans l’histoire et l’architecture aragonne. C’est l’alcazar de Majorque en quelques sortes. La Halle de Palma est l’un des plus beaux édifices de l’île (civil), dont la construction a démarrée en 1426, de style renaissance. Appelée Sa Llotja, elle est l’un des exemples les plus typiques et magnifiques d’Espagne, désormais le marché est là pour des expositions. Les marchés traditionnels constituent un monument en soi, avec des couleurs, des odeurs et des produits incroyables.

Plus sauvages, les grottes du Drach, datant de l’époque miocène, constituent un lieu naturel incroyable, regroupant plusieurs anciennes grottes. De la même manière, les grottes de Hams, subissant les marées, s’est formée grâce à une rivière souterraine. Les amateurs de spéléologie seront ravis de parcourir cette grotte, sûrement la mieux conservée du patrimoine littoral, ainsi que celle d’Arta, sculpture naturelle d’une grande beauté formée à l’époque préhistorique. Mais revenons dans la ville, avec le Couvent San Francisco, d’architecture gothique, un cloître intemporel, et le tombeau du célèbre philosophe et théologien Ramon Llull. L’ancien consulat de la mer regroupe les affaires, puisqu’il était le lieu du commerce maritime, et les arts, avec sa façade ornée d’une galerie plateresque très bien conservée. Le château de Bellver, résidence de Jacque II, de style gothique, surplombe la ville du haut de sa colline, et la multiplication des usages du château par la suite en fait une visite longue, regorgeant d’histoire, de culture et d’objets de toutes les époques. La multiplicité de l’histoire de la ville vous permet de profiter de lieux originaux, comme les Bains arabes, vestiges conservés presque sans restauration, et constituant l’un des rares monuments de l’époque arabe de Palma.

En plus des monuments à visiter, il ne faut pas oublier que la ville en elle-même est un monument historique très agréable. Le Paseo des Born est une promenade au sein des artères principales de la ville, séparant la vieille ville des quartiers populaires et marins (Sant Joan et Puig de Sant Pere). Pour retourner du centre vers les plages, il faut traverser la vieille ville, et flâner le long de la plaza de Cort, la mairie, le palais Vivot ou encore l’église de Santa Eularia. On peut également continuer la ballade par les quarties juifs et celui de Sa Calatrava, où sont érigées l’église baroque de Montisio, sur les vestiges d’une synagogue, et le temple gothique de Sant Francisco.

Enfin donc les plages sont nombreuses et diverses pour flâner et se reposer. La Es Portixolet, fréquentée surtout par les pêcheurs, regorgent de bons restaurants. La plage des Palma, ou plage d’El Arenal, possède une piste cyclable et est très active, possédant des restaurants, bars, boutiques et discothèques. A côté se situe la Can Pastilla, possédant un club nautique intéressant et une eau de très bonne qualité. La Ciudad Jardin ravira les plus petits ainsi que les personnes à mobilité réduite, et les sports sont nombreux pour tous. La Calo de Son Cabos est plus originale, constituée d’une petite calanque où les pêcheurs se réunissaient anciennement. D’autres plages ont été plus récemment aménagées, comme la Cala Major, où l’on peut pratiquer le surf.
Enfin la plage de Cala Estancia vous offrira une calanque calme aux eaux transparentes, et la C’an Pere Antoni procure une vue magnifique sur la baie de Palma, ainsi que sur la Cathédrale et le Château.

copyright Verena Gemmel

One thought on “Palma de Mallorca

  1. Ramecourt

    Bonjour,

    Nous sommes une agence de voyages basé en France. Nous avons constitué un groupe pour Majorque.
    Nous souhaiterions avoir des coordonnées d’un guide freelance francophone.
    Merci de bien vouloir nous donner des indications.
    Dans l’attente de vous lire
    Cordialement
    Julie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *